Technologie polyuréthane

Que sont les cicatrices ?

Les cicatrices se forment toujours lorsque la couche superficielle de la peau, l'épiderme, est détruit et que la lésion va jusque dans le derme. L'organisme n'est alors pas en mesure de reproduire à l'identique le tissu hautement spécialisé qui a été détruit. La plaie est donc « réparée » à l'aide de tissu conjonctif. 

La cicatrice qui se forme est moins bien irriguée, moins élastique et sa surface est parfois inégale. Sa couleur peut diverger de celle de la peau environnante. Des cicatrices particulièrement visibles se forment souvent lors de blessures à proximité des articulations ou sur des zones du corps soumises à de fortes tractions.

Types de cicatrices

La caractéristique morphologique des cicatrices hypertrophiques est une formation accrue de nouveau tissu cutané, due à la production désordonnée d'un grand nombre de fibres de collagène. Le tissu conjonctif, souvent renflé, dépasse nettement le niveau de la peau environnante, mais reste limité à la zone de la plaie d'origine. Les cicatrices hypertrophiques récentes présentent une couleur rougeâtre et sont fréquemment accompagnées de démangeaisons.

Les cicatrices chéloïdes se développent souvent longtemps après la guérison de la plaie. La production excessive de fibres de tissu conjonctif est telle que la cicatrice dépasse largement la zone de la plaie d'origine pour s'étendre sur la peau saine. Les chéloïdes, de couleur rougeâtre, sont souvent douloureuses et causent démangeaisons et sensations désagréables. Le traitement des chéloïdes est fréquemment problématique car leur ablation chirurgicale peut entraîner une nouvelle prolifération. La prédisposition aux chéloïdes est souvent génétique et un nombre croissant de jeunes femmes en sont touchées.

Les cicatrices atrophiques restent au-dessous du niveau du tissu cutané environnant. Ces petites dépressions sont dues au fait que le nombre des fibres de tissu conjonctif formées durant le processus de cicatrisation est insuffisant. Un exemple typique de cicatrice atrophique est celle due à l'acné.

En quoi consiste la technologie polyuréthane ?

Dans le traitement des cicatrices, des études cliniques ont montré que les pansements en polyuréthane, un produit très bien toléré par la peau, constituent une technologie établie pour le traitement de plaies. Le pansement permet d'exercer une pression sur la cicatrice et produit une augmentation de la température. Ces deux phénomènes physiques ont un effet sensible sur la reproduction naturelle du tissu cicatriciel : l'activité de la collagénase, une enzyme clé pour le processus de reproduction, est augmentée, la microcirculation dans la cicatrice est activée, ce qui améliore l'irrigation.

Comment fonctionne la technologie?

Hansaplast possède des années d'expérience dans le domaine des soins des plaies et de la technologie des pansements. Avec son pansement Hansaplast MED Réduction de Cicatrices, il offre un produit qui atténue les cicatrices épaisses et colorées et les rend moins visibles. 
Des études cliniques ont montré* que le processus de régénération dans le tissu cicatriciel est activé. La circulation sanguine est stimulée dans le tissu cicatriciel concerné, la température et les processus métaboliques sont augmentés. En même temps, les cicatrices hypertrophiques deviennent plus claires, plus plates et plus souples. Les premiers résultats sont visibles au bout de trois ou quatre semaines. L'application des pansements pendant une période de huit semaines permet de renforcer encore le succès du traitement. 

* Klopp R et al., Journal of Wound Care 200; 9(7):319-324
* Mensing H. et al., Aktuelle Dermatologie 2003; 29:230-235
* Schmidt, A. et al., Treating. Journal of Wound Care 2001;10(5):149-153
* Wigger-Alberti W et al., Journal of Wound Care 2009; 18(5):208-14