Bouger plus pour moins souffrir
Le sport, l'activité physique et une attitude volontaire, c'est à dire pro-active vis-à-vis de la douleur, telles sont les clés de la nouvelle initiative de Hansaplast

PLUS EN FORME AVEC UN MODE DE VIE PLUS ACTIF

A vos marques, prêt? Partez … – le départ de la nouvelle initiative Hansaplast est donné

L'initiative Hansaplast "BOUGER PLUS POUR MOINS SOUFFRIR" va vous donner de l'élan! Apprenez à repérer votre flemme et surtout à la dépasser, car pratiquer une activité physique et se bouger vont vous aider à apaiser et soulager les maladies, les gênes et les douleurs.
Le Dr. Gerd Müller, fondateur et président de „BOUGER PLUS POUR MOINS SOUFFRIR”, médecin spécialisé en orthopédie, l'affirme: ne vous cherchez plus d'excuse, à partir d'aujourd'hui, on se bouge!

Agir pour améliorer son état de santé

En collaboration  avec le Dr. Gerd Müller, médecin spécialisé en orthopédie, ainsi que fondateur et président du centre pour le dos réputé à Hambourg "Am Michel", a mis au point l'initiative Hansaplast „BOUGER PLUS POUR MOINS SOUFFRIR”.

"LES DOULEURS MUSCULAIRES ET LE MAL DE DOS NE SONT PAS UNE FATALITÉ. LA PLUPART DU TEMPS, ON PEUT Y REMÉDIER ET PRÉVENIR LEUR APPARITION.”

L'objectif: Il ne s'agit pas seulement d'agir à court terme pour soulager des douleurs ou des gênes mais d'inciter les gens à agir de façon pro-active pour améliorer leur santé et ainsi de diminuer durablement les douleurs. Comment? En adaptant son programme d'entraînement.

Dr. med Gerd Müller, médecin spécialisé en orthopédie et exerçant la chirothérapie et la médecine du sport

Dr. med. Gerd Müller est chirurgien orthopédiste, fondateur et médecin-chef d'un des centres de pointe pour le dos en Allemagne, le centre "Am Michel" à Hambourg. Il compte parmi ses spécialités cliniques la médecine du sport, la prévention, le traitement des douleurs du dos et de la nuque, ainsi que la rééducation après des maladies musculaires et osseuses. La thérapie multidisciplinaire de la douleur et la gestion de la douleur au niveau de l'entreprise font également partie de ses points forts. Le Dr. med. Gerd Müller était co-fondateur de la commission de l'UE pour le mal de dos.

Haut de page

L'INITIATIVE HANSAPLAST VOUS DONNE DE L'ÉLAN!

Avez-vous déjà eu mal ou votre mobilité a-t-elle été réduite au point que votre vie et votre quotidien n'ont pas été simplement limités mais sont devenus presque impossibles? Si cela peut vous rassurer, vous n'êtes pas seul dans ce cas! La plupart des gens font cette expérience douloureuse au moins une fois dans leur vie.

Que ce soit des douleurs dans le dos, la nuque, les genoux, les coudes, les poignets ou les chevilles, il est possible de les éviter ou au moins de les soulager! Et même lorsqu'elles apparaissent, les douleurs n'ont pas à devenir une gêne persistante. En tout cas pas si vous savez comment les gérer activement.

Pas à pas, le concept de l'activité graduée

Hansaplast, expert en thérapie de la douleur et en solutions, a relevé ce défi. En collaboration avec l'orthopédiste de renom, le Dr. Gerd Müller, fondateur et directeur du Centre pour le dos "Am Michel” à Hambourg, nous avons créé l'initiative "BOUGER PLUS POUR MOINS SOUFFRIR”. Le secret de notre succès, c'est un concept basé sur un amélioration progressive de votre forme.

L'objectif du programme "BOUGER PLUS POUR MOINS SOUFFRIR”, c'est de vous aider à (re) trouver la forme au quotidien!


Une activité mesurée pour être plus en forme

„Au coeur de ce programme, il y a le concept de l'activité physique graduée", explique le Dr. Müller. „Il est médicalement et scientifiquement prouvé qu'une activité physique graduée est très probablement la principale mesure pour empêcher les douleurs orthopédiques mais aussi qu'elle a une action bénéfique et thérapeutique sur la plupart des gênes.”

Effectivement, quelqu'un qui n'a pas d'activité physique ou ne bouge pas pendant une période prolongée perd sa masse musculaire et le corps  son tonus. Ne nous faisons pas d'illusions, au début, quand les muscles recommencent à travailler, ça fait mal.

Un peu comme une jambe qui a été plâtrée et dont les muscles ont fondu. Il va donc falloir se réhabituer à chaque mouvement. La seule chose à faire: bouger plus!

Rester trop longtemps inactif ou se laisser aller, ce n'est jamais une bonne idée. Ceci vaut aussi pour le mal de dos.

„Dans mon cabinet, je vois beaucoup de patients souffrant de douleurs articulaires ou ayant mal au dos“, explique le Dr. Müller. La plupart de ces patients sont ce que j'appelle de type „Eviteur": des gens qui évitent l'activité physique et ne tirent aucun profit de leurs capacités physiques.

COMMENCEZ PAR DÉTERMINER VOTRE FORME

Cette constation m'a incité à participer activement à l'initiative Hansaplast „BOUGER PLUS POUR MOINS SOUFFRIR" et a contribuer à son élaboration. En effet, elle se compose d'un programme sur mesure reposant sur le concept de l'activité graduée (commençant très lentement pour s'accroître progressivement). Alors on commence?!”

„Activité graduée". De quoi s'agit-il? Cela signifie que l'entraînement doit s'adapter à la forme actuelle et augmenter peu à peu. Des exercices réguliers pour améliorer la forme de chacun permettent d'éviter de tomber dans l'excès. Une des clés du succès valables pour les deux types: les éviteurs (Couch-Potatoes qui évitent tout exercice) et ceux qui s'entraînent de façon exagérée. Le concept de l'activité graduée se base donc sur des unités d'entraînement avec certaines répétitions ou des périodes, qui augmentent progressivement. Ceci permet d'éviter le cycle bien connu „Push-Crash”, un entraînement excessif suivi d'une période sans rien faire par crainte d'une rechute ou même de douleurs provoquées par une activité exagérée.

Haut de page

LA MOINDRE ACTIVITÉ VAUT MIEUX QUE PAS D'ACTIVITÉ DU TOUT!

Apprenez à connaître votre niveau de fitness et commencez à ce niveau.

„Il n'y a pas d'activités “mauvaises” ou “néfastes”, explique le Dr. Müller.* A moins que vous ne vouliez trop bien faire. Ceci arrive souvent aux personnes qui surestiment leurs limites. Ou à celles qui exagèrent avec une activité monotone et sollicitent de façon inhabituelle et constamment une partie du corps.

Erreur fréquente: beaucoup de gens pensent que le mal de dos les empêche d'avoir une activité physique et de s'entraîner.
*Ceci est à voir au cas  par cas.

Il faut savoir que dans la plupart des cas, le manque d'activité physique va amplifier la douleur! Pourquoi? Le corps réagit à la passivité par une atrophie des tissus musculaires et de la masse osseuse. Ce qui entraîne à son tour des conséquences fatales: raideurs et douleurs. Celles-ci apparaissent d'autant plus vraisemblablement que la constitution physique est inadaptée aux exigences quotidiennes. Inutile de faire l'autruche! Au lieu de fuir l'activité physique, il vaut bien mieux accroître ses propres capacités physiques. Voici un truc pour vous aider: restez actif, quelle que soit votre activité et continuez à entretenir et développer continuellement et pas à pas votre forme (oui, même si vous avez une blessure). Cela présente même des avantages psychologiques, votre corps produisant alors des hormones qui réduisent la douleur. Et en plus, cela booste l'humeur. „Quand on a compris qu'on peut faire beaucoup pour entretenir sa forme et s'éviter des douleurs, on souffre moins”, révèle le Dr. Müller. Vous êtes responsable de votre santé, alors agissez.

Plus d'excuse! Même des blessures ou des douleurs légères, dans la mesure où vous avez le feu vert de votre médecin, ne sont pas une excuse pour ne pas vous entraîner. C'est un aspect important surtout sur le plan psychologique. Vous le sentez bien, il vaut mieux être actif que de rester sans rien faire.
Haut de page

AMÉLIORER VOTRE FORME EN TROIS ÉTAPES

1. Evaluez votre forme

Etes-vous en forme? Commencez par estimer le niveau actuel de votre forme pour adapter votre programme d'exercices en conséquence. Commencez par courir un peu ou avec un niveau plus bas de fitness. C'est là que ça devient intéressant. Vous êtes du genre "éviteur" ou "excessif"?

Certaines personnes ont tendance à se surestimer et en font trop. Dès que vous ressentez une douleur ou une gêne, voyez-y la preuve que votre corps ne suit pas. Vous avez tendance à vite perdre de vue l'intérêt de l'entraînement. C'est le cas des „excessifs" qui veulent en faire trop. Les „éviteurs” au contraires ont peur d'avoir mal ou d'accentuer les dommages.

Les deux types ont des priorités différentes, mais tôt ou tard, le corps fixera très clairement ses propres priorités... ! Donc, plus vous prendrez conscience de l'importance d'avoir une activité physique, mieux c'est!


2. Faites une chose à laquelle vous vous tenez vraiment

Trouvez le sport ou le genre d'entraînement qui vous fait plaisir: courir, aller en salle de sport, bref, des sports que vous aimez vraiment et qui vont avec le temps que vous avez. C'est vrai que cela peut demander quelques tentatives. Pensez aussi que vous devrez aussi pratiquer une activité qui ne vous tente pas vraiment ... par exemple pour quelqu'un qui aime faire des étirements et de la gymnastique, il faudra peut-être aussi compenser avec de la musculation. Il est important de trouver l'équilibre pour compenser certains points faibles. C'est peut-être parfois frustrant, mais votre corps vous en remerciera.


3. Soyez imaginatif et régulier

Commencez tout simplement, quel que soit votre niveau, et augmentez lentement, pas à pas... la devise pour les "éviteurs", c'est d'augmenter, pour les ambitieux, c'est de „rétrograder d'une vitesse”. Le secret, c'est l'intensité et la régularité.

Allez aussi à l'encontre de vos préférences: cherchez-vous d'abord un sport ou un cours qui vous plaît et vous semble naturel. Par la suite, il serait judicieux de travailler sur vos points faibles plutôt que sur vos points forts.

Voici quelques conseils que vous pourrez facilement intégrer dans votre quotidien. Mais évitez les déchirures et les courbatures.

Haut de page

"C'EST PARTI! BOUGER AU QUOTIDIEN GRÂCE À QUELQUES CONSEILS SIMPLES"

Conseils pour les employés de bureau

  • Position assise dynamique
    Changez de position assise aussi souvent que possible. Etendez vos jambes, asseyez-vous bien droit et étirez votre colonne vertébrale, appuyez-vous sur le dossier de la chaise... A vous de tester différentes positions et d'en changer régulièrement!
  • Détendez vos épaules, votre nuque et votre dos: un casque ou un kit mains-libres
    Au téléphone, vous avez tendance à coincer le combiné entre la joue et l'épaule? Evitez! Ceic provoque une tension unilatérale. Notre conseil: essayez donc un casque ou un kit mains-libres pour vous soulager.
  • Petit exercice à faire à tout moment
    Appuyez vos deux mains et vos bras sur les accoudoirs et tendez vos bras vers le haut pour étirer votre colonne vertébrale et assouplir votre nuque et vos épaules.
  • Visitez notre médiathèque pour découvrir d'autres exercices.

Conseils pour les seniors

  • Bougez
    La règle de base, c'est la continuité. Pratiquez régulièrement une activité physique! Essayez de faire vos exercices trois fois par semaine pendant 30 minutes.
  • C'est l'endurance qui compte
    Essayez de retrouver votre condition physique d'avant, même si vous avez régressé à cause d'une blessure ou d'une maladie. Mais soyez patient, car se refaire une musculature peut prendre trois à six mois.
  • Affutez votre équilibre
    Travaillez votre équilibre! C'est la meilleure prévention contre les chutes qui peuvent facilement provoquer des fractures graves. Un exercice simple: se tenir sur un pied en se brossant les dents. Vous voulez aller plus loin? Faites-le en fermant les yeux!
  • Vous trouverez des vidéos avec les exercices correspondants dans notre médiatèque.

Conseils pour les sportifs

  • Variez les plaisirs!
    Essayez de développer toutes vos capacités physiques en pratiquant à la fois des exercices d'endurance (cardio) et d'assouplissement. En effet, l'inconvénient d'un entraînement monotone, c'est que vous ne développez que certains groupes de muscles ou de ligaments.
  • De bonnes chaussures
    Pourquoi est-ce si important? Il faut savoir qu'une bonne stabilité des chevilles et des genoux a des répercussions sur votre colonne vertébrale, ce qui vous permettra d'éviter des douleurs, une mauvaise démarche ou une mauvaise posture en courant.
  • N'oubliez pas de vous reposer!
    Important: laissez à vos muscles le temps de se régénérer après chaque séance d'entraînement. Accordez-vous une pause tous les deux-trois jours. Et pensez à boire suffisamment et à intégrer dans votre alimentation des hydrates de carbone (sucres lents) et des protéines.
  • Vous trouverez des vidéos avec les exercices correspondants dans notre médiatèque.
Haut de page

Veuillez noter qu'aucun des conseils donnés ici ne peut remplacer un avis médical.

Important: Consultez un médecin en cas de blessure ou si vous soupçonnez une hernie discale. Si les douleurs s'accompagnent de rougeurs, de gonflements, d'un échauffement des articulations, de douleurs persistantes ou aigues et/ou de troubles neurologiques (par ex. sensations de surdité, fourmillements) ou si les douleurs se propagent dans les jambes, consultez immédiatement un médecin.

Plus d'informations sur les produits Hansaplast en appelant la Hotline Hansaplast au 0800/806111 (9 - 12h, gratuit) ou en utilisant notre formulaire de contact.